A propos

Paragon SA est une société immobilière fournissant des services aux fonds d’investissement publics ou privés concentrés sur le marché de l’immobilier principalement en Suisse. Paragon travaille en relation avec les partenaires-investisseurs afin d’identifier, de gérer et d’exploiter des biens. Nous offrons un service complet grâce à notre expertise dans les domaines de la finance, du crédit bail, de l’assurance, du redéveloppement et de la construction.

Paragon est également spécialisé dans la représentation de locataires, la gestion d’actifs tiers et le courtage dans le secteur de l’immobilier commercial. Les dirigeants de Paragon, multi-lingues et multi-nationaux, intègrent à la fois leur approche internationale et leur expertise locale dans la culture de l’entreprise. En particulier, à travers l’expérience de son directeur général, Paragon SA a la capacité d’appliquer au sein du contexte européen certaines des méthodes qui ont fait leur preuve sur le marché de l’immobilier aux Etats-Unis.

Les principales forces de Paragon s’affirment dans des opportunités d’acquisition d’actifs sous-performants, sous-évalués ou pouvant bénéficier de création de valeur. Notre gamme d’investissements inclut les actifs uniques, les portefeuilles d’actifs, les joint-ventures et le développement foncier, ainsi que les prêts immobiliers et les titres de créance.  Nous couvrons les secteurs du commerce, de la logistique, des bureaux, de l’industrie, ainsi que le résidentiel spécialisé pour les seniors et les étudiants.

Message du Président

Cher Lecteur, 

Nous voici à la fin de l'année 2021 et c'est le moment de l'année où je rédige ma courte déclaration récapitulant les événements de l'année écoulée tout en envisageant l’année suivante avec nos projections. En ce début d’année 2022, je dois admettre que j'ai une impression de déjà-vu ! 

Les taux d'intérêt ont été si bas, pendant si longtemps, que les implications sont maintenant comprises. Personne ne sait si les taux augmenteront, quand et dans quelle mesure, mais la plupart des experts s’attendent à une année supplémentaire de taux négatif. Nous pensons que lorsque l'inflation et les taux d'intérêt augmenteront de manière significative en Suisse, cela se produira soudainement et ce sera une surprise pour la plupart d’entre nous. Par conséquent, nous avons suivant nos projets, soit fixé nos taux à long terme, soit constitué des provisions pour rembourser nos dettes. L'immobilier peut aussi servir de couverture contre l'inflation car les loyers suivent les taux. Pour se protéger d’une hausse de taux, nous essayons donc de louer à des locataires solvables qui, nous l'espérons, grandiront avec nous à l'avenir.

Qu'en est-il du franc suisse fort ? Va-t-il se déprécier par rapport à l'euro ou au dollar ? Nous ne prétendons pas avoir une boule de cristal qui prédit l'avenir, mais il semble peu probable que la demande de francs suisses s'effondre de sitôt. Le franc suisse semble donc rester fort, bien que légèrement surévalué, au moins pour l'année prochaine. Garder des liquidités en Suisse est actuellement cher en raison des taux d'intérêt négatifs, et les alternatives aux liquidités ne sont également pas bon marchées, qu'il s'agisse du marché boursier, de l'immobilier, des matières premières, de l'or ou même des crypto-monnaies. Chez Paragon, nous sommes préoccupés par la préservation du capital autant que par la croissance et nous essayons de nous protéger autant que possible face à tant d'incertitudes; cela nécessite une diversification et une exposition à plusieurs flux de revenus non corrélés.

En tant qu’investisseur immobilier, Paragon a toujours essayé d'éviter les segments « core » et institutionnels, car nous préférons créer de la valeur plutôt que de simplement espérer une compression du taux de capitalisation. Dans le passé, cela signifiait que nous nous sommes concentrés sur l’immobilier industriel et sur le stockage, ceci bien avant que ces segments ne soient populaires auprès des institutionnels. Depuis le début des années 2000, nous concevons également des espaces de bureaux modulables afin de nous adapter aux nouvelles habitudes de travail. Bien que les investisseurs se détournent clairement du commerce de détail et des bureaux, nous pensons qu'en faisant preuve de créativité et de souplesse, nous serons toujours en mesure de dégager de la valeur dans ces actifs à condition que le prix d'entrée reflète le risque et si l'emplacement est attractif.

Malgré les défis de l'année passée, nous sommes ravis d'annoncer que la Covid19 ne nous a pas ralentis en 2021 puisque nous avons réussi à atteindre et même à dépasser nos objectifs stratégiques:

En 2022, nous nous attendons à une forte performance avec de nouvelles acquisitions. L'économie réelle a pris un sacré coup en 2020 et 2021 à cause de Covid (compagnies aériennes, hôtels, restaurants, arts, ...) mais la plupart des experts prévoient un rebond et même un rattrapage en 2022. Il est cependant de plus en plus difficile d'acheter des actifs de qualité à des prix corrects, notamment en Suisse. Même avec le scepticisme croissant concernant les bureaux, il n'y a toujours pas de vacance au centre-ville de Genève et aucun immeuble de bureaux ne peut être acheté dans le CBD pour un prix raisonnable. Nous faisons face à une concurrence accrue depuis quelques années, même les institutionnels investissent en dehors des villes et commencent à concurrencer Paragon sur des actifs bien en dehors de leurs zones cibles habituelles.

En outre, en tant qu'investisseurs, nous sommes frappés par la corrélation entre les différents marchés et nous trouvons qu'il est de plus en plus difficile d'être bien diversifié entre les différentes classes d'actifs, les différentes zones géographiques et les devises internationales.  Nous avons tous été témoins de cette corrélation, qu'il s'agisse d'obligations, d'actions, d'or ou même de bitcoins... tout semble monter ou descendre ensemble.  Je ne prétends pas savoir pourquoi tout est si corrélé, mais il est de ma responsabilité d'essayer d'identifier des solutions qui nous permettent de diversifier et de ne pas mettre tous nos œufs dans le même panier. 

C'est dans cet esprit que Paragon a décidé, il y a plusieurs années, de commencer à investir en euros et a fait sa première incursion en France par le biais de deux projets dans la région du Grand Genève. Être exposé à d'autres géographies et devises plutôt que de se concentrer uniquement sur la Suisse et son CHF est pertinent, même si cela ne représente qu'une petite fraction de notre activité et de notre capital.  Maintenant que nous sommes exposés à l'euro, nous cherchons également à faire une acquisition au Royaume-Uni et à créer une nouvelle entreprise au Canada.  Le Royaume-Uni souffre d’une double peine avec le Brexit et la pandemie. Il y a certainement des opportunités à saisir avec une livre sterling relativement faible.

Le projet canadien est passionnant car notre marché cible, l'Ontario, est en plein essor. Il y a une forte croissance démographique due à l'immigration. La pression sur les prix dans la ville de Toronto ainsi que les changements culturels accentués par la Covid, poussent les gens à vivre de plus en plus en dehors du centre-ville. Nous avons identifié des projets à l'extérieur de la région du Grand Toronto, plus précisément dans la région de Kitchener/Waterloo, qui, selon nous, offrent des bases solides et un grand potentiel. Nous sommes également désireux de développer des logements accessibles dans des zones branchées et en plein essor, car il existe un besoin évident de logements pour des familles à revenu modeste ou moyens. Nous sommes en discussion avec les autorités/municipalités pour identifier les projets adéquats et nous travaillons avec des institutions financières, dont la SCHL (Société canadienne d'hypothèques et de logement), qui sont en phase avec nos valeurs et notre goût du risque, ce qui nous permet de faire des affaires en faisant du bien tout en gérant nos risques de manière acceptable.

Le Canada ressemble beaucoup à la Suisse en ce sens qu'il est souvent cité comme l'un des endroits les plus agréables à vivre sur terre. Les deux pays disposent d'excellentes universités et d'une main-d'œuvre qualifiée, tous deux jouissent d'une politique stable et d'un système bancaire très solide, tous deux bénéficient d'une population tolérante avec un faible taux de criminalité et une grande diversité. En outre, les deux pays se préoccupent de l'impact social et offrent des incitations aux investissements durables sur le plan environnemental. Les différences fondamentales entre ces deux nations résident dans le fait que le Canada est un pays basé sur les ressources naturelles et que son CAD est étroitement lié aux matières premières et aux ressources naturelles ; cependant, une forte immigration et des industries clés comme la finance et l'informatique continuent de prospérer. La Suisse, en revanche, est un pays unique qui compte davantage sur sa politique stable, ses politiques fiscales attrayantes, sa sécurité et son excellente qualité de vie pour attirer les étrangers fortunés, tout en continuant à développer en interne son expertise dans les secteurs pharmaceutiques, bancaires, informatiques et même de la blockchain. Les deux pays sont préoccupés par l'écologie et la construction de logements pour les gens de classes moyennes. Il existe des incitations convaincantes dans les deux pays pour investir de manière intelligente pour l'avenir.  

En nous concentrant sur des investissements de qualité dans ces économies stables similaires, où nous pouvons utiliser notre avantage concurrentiel en matière de compétence de gestion d'actifs, nous faisons un pas important vers l'un de nos objectifs les plus importants, à savoir la diversification et la création de flux de revenus supplémentaires non corrélés.

N'hésitez pas à venir discuter avec nous de nos projets et à voir comment vous pouvez nous impliquer ou simplement investir dans quelque chose qui n'est pas seulement rentable mais qui a du sens. 

 

                                                                                                                Mike WOLFSON

A propos

Top